21juillet |

Carhaix-Plouguer, FR

Scène Grall|15h20 - All ages

24juillet | mercredi

Sixt-Fer-à-Cheval, FR

Music'O Jardin|18h30 - All ages

3août | samedi

Crozon, FR

|All ages

11août | Complet

Gaspé, QC

Cap-Bon-Ami|4:h5: - All ages

6septembre | vendredi

Frelighsburg, QC

Beat & Betterave|21h - All ages

7septembre | samedi

Pont-Rouge, QC

Moulin Marcoux|20h (portes à 19h45) - All ages

11octobre | vendredi

Guanajuato, MX

El Trasnoche|23h30 - All ages

19octobre | samedi

Lévis, QC

L'Anglicane|20h (portes à 19h30) - All ages

The Ballad of The Runaway Girl, joue de ces singularités : mélangeant inuktitut, anglais et français ; imposant une musique désertique aux rythmiques ancestrales ; des syllabes s’étirant et s’épanchant sur des pans autobiographiques. Rolling Stone France

On her fourth album, The Ballad of the Runaway Girl, she [Elisapie] synthesizes stories from her eventful life with hypnotic arrangements that channel '70s rock, indigenous folk music and the low, moody rumble of barnstormers like Tom Waits and Morphine. NPR

À propos deElisapie

Ambassadrice de la culture inuit, Elisapie représente la beauté du Grand Nord, un peu sauvage, un peu brute. Son plus récent album, The Ballad of the Runaway Girl est le conte musical d’une inuk expatriée.

elisapie.com

Contact

Gérance: Outloud
Disques: Bonsound
Spectacles: Bonsound
Presse: Bonsound

Le Grand Nord n’est pas à l’autre bout du monde, il est au centre du mien.

En septembre 2018, Elisapie lançait The Ballad of the Runaway Girl, son premier album en six ans. Cette oeuvre marquante dans la carrière de l’auteure-compositrice-interprète lui valu une nomination pour le JUNO de l’album autochtone de l’année et figure actuellement sur la courte liste de l'édition 2019 du Prix Polaris. En plus de l’amener à voyager un peu partout en Amérique du Nord et en Europe, ce nouvel album a obtenu d’excellentes critiques. Tandis que Rolling Stone France l’a qualifiée d’album délicatement violent qui séduit autant qu’il interroge, NPR a affirmé que la chanteuse synthesizes stories from her eventful life with hypnotic arrangements that channel '70s rock, indigenous folk music and the low, moody rumble of barnstormers like Tom Waits.

Sur The Ballad of the Runaway Girl, Elisapie aborde des défis personnels rencontrés en tant qu’enfant adoptée, mère et amoureuse. Alors que la chanteuse explore ses racines nordiques et les différentes facettes de sa féminité, on découvre, plus que jamais, une Inuk fière de ses origines qui travaille à la reconnaissance des difficultés historiques de son peuple.

D’un côté, des compositions inspirées qui dépeignent ses états d’âme. La chanson Ikajunga, par exemple, aborde un post-partum qu’elle a vécu. Mentionnons également Don’t Make Me Blue, qui raconte l’histoire d’amour d’une femme mature, ainsi que Rodeo, qui fait écho au désir d’Elisapie de quitter son village natal, Salluit, lorsqu’elle était adolescente. Il y a aussi la touchante Una, chanson de la réconciliation dans laquelle Elisapie demande à sa mère biologique ce qu’elle a ressenti quand celle-ci l’a donnée en adoption.

De l’autre, des morceaux à travers lesquels l’artiste prend position sur des enjeux sociaux touchant les Premières Nations et les Inuits. Sur Arnaq, Elisapie rend hommage aux femmes et aux filles autochtones disparues ou assassinées au Canada. Sur Ton vieux nom, unique titre en français, elle exhorte son peuple à réaffirmer sa fierté. Par l’entremise de l’aérienne Darkness Bring The Light, écrite avec Joe Jarmush de Suuns elle fait un clin d’œil aux communautés envoyées par le gouvernement au cercle arctique afin de protéger le territoire canadien.

On ne peut passer sous silence les quelques trésors de la musique inuite et autochtone qui constituent le point d’origine de ce nouvel opus, dénichés alors qu’Elisapie fouillait dans les archives de CBC / Radio Canada. Citons Call of the Moose, le chef d’œuvre de Willy Mitchell, qui est un cri du cœur pour la défense du territoire. Il y a aussi Quanniuguma (qu’on peut traduire par «si j’étais un flocon»), cette ode à l’animisme inuit, et The Ballad of the Runaway Girl, chanson écrite par son oncle. Non seulement cette dernière pièce fut une influence majeure dans l’éveil musical de la jeune Elisapie, elle illustre à merveille le besoin de fuir sa réalité de l’époque. Wolves Don’t Live by the Rules est une autre reprise. Ce morceau emblématique de la culture inuite a été écrit par Willie Thrasher. Enfant, celui-ci a été envoyé dans les pensionnats et a été coupé de sa culture, au point d’en oublier sa langue maternelle.

Les 11 morceaux de l’album s’imbriquent les uns dans les autres pour former une seule et même histoire, celle d’Elisapie. The Ballad of the Runaway Girl est un geste poétique de caractère, mû à la fois par l’urgence, la contestation, la douceur et la sensibilité. C’est une œuvre pleinement assumée qui lui permet de s’ancrer dans la vie, un manifeste artistique qui efface tout désir de fuite. L’opus - coréalisé par Elisapie, Joe Grass et Paul Evans - a été enregistré live en grande partie dans deux chalets de bord de lac avec Robbie Kuster (Patrick Watson) et Nicolas Basque (Plants and Animals). D’autres collaborateurs ont ajouté leur pierre à l’édifice : Leif Vollebekk,** Joe Jarmush** (Suuns), Manuel Gasse, Jason Sharp, Natasha Kanapé-Fontaine et Chloé Lacasse. Howie Beck s’est quant à lui chargé du mixage.

Biographie

Ambassadrice de la culture inuit, Elisapie représente la beauté du Grand Nord, un peu sauvage, un peu brute. Son plus récent album, The Ballad of the Runaway Girl est le conte musical d’une inuk expatriée. Le périple commence dès ses premiers jours avec sa mère biologique qui la donne en adoption sur le tarmac de l’aéroport de Salluit, le village où elle a grandit en rêvant du sud. Puis, vient la fuite vers Montréal. Elle y construit une famille et oublie les conditions extrêmes du Grand-Nord.

Aujourd’hui, déposant un regard plein de tendresse sur son peuple, elle renoue avec ses origines et offre un folk bien habité. Elle se livre, sans détour, racontant son histoire et faisant briller quelques classiques de la culture musicale autochtone. Un retour aux sources, tantôt doux, tantôt cru avec sa façon bien à elle de mélanger l’inuktitut, l’anglais et le français. C’est le projet qui fera découvrir le personnage derrière la musique de son nouvel album.

Prochains spectacles

21juillet |

Carhaix-Plouguer, FR

Scène Grall|15h20 - All ages

24juillet | mercredi

Sixt-Fer-à-Cheval, FR

Music'O Jardin|18h30 - All ages
Voir tous les spectacles

Dernier album

The Ballad of the Runaway Girl

Elisapie

Carhaix-PlouguerFR
Scène Grall
Les Vieilles Charrues
15h20 - All ages
MajorqueES
Claustro de Sant Bonaventura
Festival Sons de Nit
21h - All ages
PaimpolFR
Cabaret Michel Tonnerre
Festival du Chant de Marin
23h30 - All ages
CrozonFR
Festival du bout du Monde
- All ages

Elisapie

Complet
GaspéQC
Cap-Bon-Ami
Festival Musique du Bout du Monde
4:h5: - All ages

Elisapie

Havre-AubertQC
Au Vieux Treuil
20h30 - All ages

Elisapie

Havre-AubertQC
Au Vieux Treuil
20h30 - All ages
MontréalQC
Viaduc Van Horne
Mile Ex End Musique Festival
- All ages
vendredi
06
sept.

Elisapie

FrelighsburgQC
Beat & Betterave
21h - All ages
Pont-RougeQC
Moulin Marcoux
20h (portes à 19h45) - All ages
GuanajuatoMX
El Trasnoche
Festival International Cervantino
23h30 - All ages

Elisapie

LévisQC
L'Anglicane
20h (portes à 19h30) - All ages

Elisapie

HalifaxNS
St. Matthew's United Church
Halifax Pop Explosion
19h30 - All ages

Conception et production du site web

Développement de l'API Bonsound

Qu4tre Cent Qu4tre

© Bonsound, 2016