Nouvelles

Mélissa Laveaux annonce sa signature chez Bonsound et lance un nouvel album

L’équipe de Bonsound est très fière d’annoncer la signature de l’artiste Mélissa Laveaux en disques et spectacles au Canada. Originaire d’Haïti et vivant à Paris, Mélissa est une auteure-compositrice-interprète alliant folk, blues, pop indie et influences créoles. Métissée, son oeuvre est teintée de son héritage culturel haïtien tandis que sa voix soul, singulière et vibrante, en est le fil conducteur. Elle lance aujourd’hui son nouvel album intitulé Radyo siwèl en version numérique via Bonsound et dévoile le clip de la chanson Angeli-ko. Il s’agit de son troisième en carrière et son premier entièrement composé de répertoire folklorique et de pièces originales en Créole.

Visionnez et partagez le vidéoclip d'Angeli-ko via YouTube. L’album Radyo siwèl est disponible dès maintenant sur toutes les plateformes numériques.

Ce nouvel opus baigne dans un univers artistique riche en sonorités et en influences musicales. Un jour, j’ai chanté devant Amos Coulanges, grand guitariste classique de musique haïtienne. Après, il m’a dit : “Ben, t’as changé beaucoup d’accords ? T’as changé les mélodies ?” Au final, il m’a dit : “Ouais… c’est bien.” Ça fait partie de la transmission de ce répertoire : quelque chose de retrouvé, quelque chose de perdu, quelque chose d’inventé, a confié l’artiste au Devoir.

Mélissa Laveaux sera en spectacle à Montréal sous peu. Pour plus d’infos sur ses dates de spectacles, visitez sa page d’artiste.

Dates de spectacles
28/06/18 Chicago, US // Millennium Park
01/07/18 NYC,US // SummerStage TBC
05/07/18 NYC, US // Lincoln Center

Elisapie dévoile un nouvel extrait et un vidéoclip pour Wolves Don’t Live by the Rules

L’auteure-compositrice-interprète et réalisatrice inuk d’adoption montréalaise, Elisapie, offre Wolves Don’t Live by the Rules, premier extrait de son nouvel album qui sortira à la fin de l’été (14 septembre). Elisapie livrera un concert au Monument-National, à Montréal, le 27 septembre. Les billets sont en ventes dès maintenant.

La reprise Wolves Don’t Live by the Rules est la première pierre de l’édifice, l’élément déclencheur dans le processus créatif entourant l’opus The Ballad of the Runaway Girl. Afin d’accompagner visuellement Wolves Don’t Live by the Rules, Elisapie est allée à l’essentiel: un collage d’images d’archives tournées dans le Grand Nord à la fin des années 60, qui illustrent le vent de changement qui souffle sur les communautés inuit à l’époque. Visionnez et partagez dès maintenant le vidéoclip de Wolves Don’t Live by the Rules via YouTube. La nouvelle chanson d’Elisapie est disponible dès maintenant sur toutes les plateformes numériques.

L’album Spirit Child (1981) du chanteur inuk Willie Thrasher s’est avéré une influence majeure dans le récent travail d’Elisapie. Il est presque devenu une obsession chez la chanteuse. Willie Thrasher me donnait de la force. Je me retrouvais en lui. En quelque sorte, sa vie lui a été arrachée. Il a été envoyé dans un pensionnat du Sud. Il a perdu sa langue et son mode de vie traditionnel inuit. Willie Thrasher n’a pas eu un parcours facile, mais c’est un combattant.

Ce premier extrait est le présage d’un retour aux sources pour Elisapie. Les sonorités plus folk, mais pleines de caractère, laissent tout l’espace nécessaire à la chanteuse afin d’exprimer sa sensibilité. Le guitariste-chanteur Joe Grass, qui prête sa voix chaude au refrain, accompagne admirablement bien Elisapie. Sur le morceau, on retrouve aussi Nicolas Basque (Plants & Animals) à la guitare, Robbie Kuster (Patrick Watson) à la batterie, Jason Sharp au saxophone et Howie Beck au mixage.

Dates de spectacles:
08/09/18 Lavaltrie, QC // Café Culturel de la Chasse-Galerie
20/09/18 Toronto, TO // Burdock
27/09/18 Montréal, QC // Monument National
04/10/18 Sorel-Tracy, QC // Salle Georges-Codling
11/10/18 Longueuil, QC // Théâtre de la ville
12/10/18 Trois-Rivières, QC // Salle Anaïs-Allard-Rousseau
13/10/18 Sainte-Thérèse, QC // Cabaret BMO
01/11/18 Ste-Agathe-des-Monts, QC // Théâtre le Patriote
02/11/18 Victoriaville, QC // Carré 150
03/11/18 Cowansville, QC // Église Emmanuel
14/11/18 Rimouski, QC // Salle Desjardins-Telus
15/11/18 Dégelis, QC // Bistro du Centre culturel du Témiscouata
16/11/18 Carleton-sur-Mer, QC // Studio Hydro-Québec du Quai des Arts
24/11/18 Saint-Jérôme, QC // Théâtre Gilles-Vigneault
29/11/18 Ottawa, QC // CNA - Quatrième Salle
30/11/18 Laval, QC // Maison des Arts de Laval
01/12/18 St-Hyacinthe, QC // Espace Rona du Centre Juliette-Lassonde
15/12/18 Québec, QC // Grand Théâtre de Québec
31/01/19 Terrebonne, QC // Théâtre du Vieux-Terrebonne
01/02/19 Sherbrooke, QC // Théâtre Granada
07/02/19 Gatineau, QC // Salle Jean-Desprèz
08/02/19 Ste-Geneviève, QC // Salle Pauline-Julien
09/02/19 Val-Morin, QC // Théâtre du Marais
26/02/19 Sept-Îles, QC // Salle Jean-Marc-Dion
01/03/19 Roberval, QC // Auditorium Fernand Bilodeau
02/03/19 Alma, QC // Boîte à Bleuets
03/03/19 Chicoutimi, QC // Bistro Café Summum
22/03/19 Beloeil, QC // Centre culturel de Beloeil
23/03/19 Shawinigan, QC // Salle Francis-Brisson
09/05/19 Ville-Marie, QC // Théâtre du Rift
10/05/19 Val-d’Or, QC // Salle Félix-Leclerc

Geoffroy dévoile le clip de Bad Habit et annonce une tournée en Europe

Geoffroy a récemment annoncé un spectacle en tête d’affiche au MTELUS le 7 juillet (dans le cadre du Festival de Jazz de Montréal), une étape logique après avoir rempli le Club Soda en février dernier. Il se produira également au Festival d’été de Québec le 6 juillet au Parc de la Francophonie, en première partie de Bonobo. D’ici là, Geoffroy s’attaquera au marché européen en assurant la première partie de l’artiste électro français Fakear. La tournée, qui inclut des dates de spectacles en France, au Royaume-Uni, en Belgique et en Allemagne, débutera ce samedi 7 avril à Nîmes, FR. Toutes les dates de spectacles se trouvent ci-bas et sur le site de Geoffroy.

L’artiste montréalais nous présente aujourd’hui un vidéoclip pour la chanson Bad Habit, qui vient boucler le chapitre de son premier album, Coastline, paru en mars 2017 via Bonsound. Réalisé par le collectif DAVAI, et tourné au parc national de Joshua Tree en Californie et dans les bayous louisianais, le clip interprète Bad Habit comme un voyage initiatique et spirituel. Entre rêves, hallucinations et hypnoses, Geoffroy ère dans des mondes mystiques, où il fait la rencontre de différents personnages imaginaires. Le clip se veut une quête teintée d’onirisme et d’introspection, à l’image de l’oeuvre de l’artiste.

Dates de spectacles
07/04 Nîmes, FR // Paloma %
08/04 Biarritz, FR // L’Atabal %
11/04 Paris, FR // Pop-Up du Label
21/04 Saint-Lô, FR // Le Normandy %
23/04 Glasgow, UK // Broadcast %
24/04 Leeds, UK // Headrow House %
25/04 London, UK // Koko %
27/04 Manchester, UK // Soup Kitchen %
28/04 Bruxelles, BE // Les Nuits Botaniques %
30/04 Leipzig, DE // Distillery %
02/05 Cologne, DE // CBE %
03/05 Berlin, DE // Gretchen %
04/05 Munich, DE // Rote Sonne %
05/05 Hambourg, DE // Nochtspeicher %
06/07 Québec, QC // Parc de la Francophonie - Festival d’été de Québec
07/07 Montréal, QC // MTELUS - Festival de Jazz de Montréal

% En première partie de Fakear

BEYRIES présente un vidéoclip pour sa chanson Same Light

BEYRIES dévoile aujourd’hui un vidéoclip pour sa chanson Same Light, inspiré d’une esthétique cinématographique. Le photographe de renom Shayne Laverdière, qui en était à sa première expérience en tant que réalisateur, s’est investi dans le projet. Tourné à l’aide d’un Russian Arm, bras mobile motorisé équipé d’une caméra embarquée sur un véhicule, ce court métrage offre de fortes images qui défilent à vive allure. La lente et douce musique de l’auteure-compositrice-interprète crée un contraste subjuguant avec la proposition de Laverdière. Ce que j’aime par rapport à ce concept, c’est l’idée de laisser un sentiment d’espoir et d’optimisme à quiconque regardera la vidéo, explique le photographe. Le célèbre directeur photo André Turpin puis les comédiens Laurence Leboeuf et Pierre-Yves Cardinal ont aussi collaboré au vidéoclip, produit par Metafilms.

Visionnez et partagez le vidéoclip de Same Light via YouTube.

Le travail de Shayne Laverdière est reconnu sur la planète entière. Photographe attitré des plateaux de tournage du réalisateur Xavier Dolan, il a aussi travaillé sur des campagnes publicitaires internationales pour Louis Vuitton et Marco Polo. Ses clichés sont également publiés dans des magazines comme American Vogue, L’UOMO Vogue et Vanity Fair.

Au printemps, BEYRIES partira en tournée en France, Angleterre, Allemagne et à Istanbul en Turquie. Son album Landing vient tout juste de célébrer son premier anniversaire. BEYRIES a livré plus de 80 spectacles, dont les trois quarts ont affiché complet. Elle se produira notamment au Drake Hotel à Toronto le 6 avril. Toutes ses dates de concerts se retrouvent ICI.

Dave Chose carbure à 0.5% et annonce son lancement d’album

Suite à la parution d’un premier extrait, Chez Françoise, à l’automne dernier, Dave Chose nous revient avec 0.5%, tiré de son premier album homonyme à paraître le 27 avril via Bonsound. L’album est disponible en précommande maintenant, et sera lancé à Montréal avec un spectacle au Ministère le jeudi 26 avril.

Alors que Chez Françoise, une ballade crue au refrain exaltant, montre le côté soft de l’artiste remarqué lors des 21e Francouvertes, 0.5% dévoile l’autre tangente de l’album, celle qui transpire le grunge de son enfance. Dernière chanson qu'il a composée pour l'album, 0.5% se veut une auto-réflexion sur la monotonie et le spleen qu'a vécus l'artiste durant une longue période de sobriété. J’carbure au tonic / Flat comme un vieux rubber / Pis me semble que ça va / Mais fuck c’est / Pas débile, chante Dave Chose sur l’extrait.

Un des artistes à surveiller en 2018 selon La Presse et le VOIR, Dave Chose rassemble son vécu de l’été 2015 (Lacteur rose) à l’automne 2017 (0.5%) sur ce premier long jeu. Les 12 pièces sont empreintes de naïveté, magnifiant des banalités comme le goût du thé glacé de dépanneur et le plaisir de savoir rouler ses propres clopes.

La simplicité lexicale est d’autant plus soulignée par les arrangements léchés, qui se veulent très étoffés et électriques. Dave Chose en est arrivé à cette dichotomie entre les textes et les musiques avec l’appui des co-réalisateurs de l’album, Benoît Bouchard (également derrière le mix et la prise de son) et Nicolas Beaudoin. Ils se sont entourés d’autres musiciens talentueux, notamment Jonathan Bigras, Julien Sagot, Dany Placard, Alex McMahon et Louis-Philippe Gingras.

Yes Mccan lance son nouveau single Désirée

Yes Mccan du groupe Dead Obies dévoile un nouveau single intitulé Désirée. Le beat de l’extrait a été produit par Yen Dough et Ruffsound, et on y entend également les voix de Cape Tula et Yen Dough.

Désirée est l’un des morceaux qu’il avait entamés l’été dernier avec Ruffsound et Yen Dough, dans l’optique de composer un album de matériel solo. J’ai l’intention de garder l’une de ces deux chansons pour mon album, alors que l’autre [Désirée] appartient moins à l’univers de l’album sur lequel je travaille, explique Yes Mccan.

Depuis quelques mois, Yes Mccan consacre son temps à la création de son premier album solo, à paraître plus tard cette année via Make It Rain Records, en plus de travailler d’arrache-pied sur le troisième album de Dead Obies, prévu pour 2019.

Geoffroy présente son nouveau single Wanderer

Suite à un spectacle affichant complet au Club Soda de Montréal vendredi dernier, Geoffroy nous livre aujourd’hui une toute nouvelle chanson, Wanderer, disponible maintenant sur toutes les plateformes numériques via Bonsound. Produit par le collectif New Gospel de chez Cult Nation (Charlotte Cardin, Nate Husser) et réalisé par Tim «Heartfelt» Buron, le single aborde ce besoin de Geoffroy d’accepter ouvertement l’inattendu, et dégage une joie de vivre et une soif d’évasion. J’ai beaucoup voyagé récemment, et ça m’a rappelé à quel point il est important de vivre pleinement, d’échapper la routine et de sortir de sa zone de confort, explique l’artiste.

Davantage électro que ses autres chansons, Wanderer n’est pas pour autant un aperçu de son prochain album, qui est présentement au stade de création et dont la sortie est prévue pour l’hiver 2019. C’est un entre-deux pour faire patienter les gens, ajoute Geoffroy, en attendant la suite de Coastline, son premier album paru en mars 2017 et nommé sur la longue liste du Prix de musique Polaris.

Dates de spectacles
02/03 Trois-Rivières, QC // Salle Anaïs-Allard-Rousseau
03/03 Sherbrooke, QC // Boquébière
08/03 Rouyn-Noranda, QC // Agora des Arts
23/03 Ottawa, ON // The 27 Club
03/05 Sorel-Tracy, QC // Salle Georges-Codling
04/05 Terrebonne, QC // Salle du Moulinet

Milk & Bone dévoile le vidéoclip de Nevermore

Le 2 février dernier, Milk & Bone a fait paraître son deuxième album, Deception Bay, via Bonsound. Proposant un univers électro-pop mélancolique et enivrant, celui-ci s’est hissé au 2ème rang du palmarès des ventes d’albums au Québec et à la 2ème position du palmarès d’albums sur iTunes Canada dès sa première semaine de sortie, ainsi qu’au sommet du palmarès Earshot (qui regroupe les stations de radio universitaires canadiennes). L’album est disponible en magasin et sur toutes les plateformes numériques.

Aujourd’hui, le duo montréalais dévoile le vidéoclip de Nevermore, réalisé par Christine Grosjean et Marie-Soleil Denault. Sur la chanson, Camille Poliquin et Laurence Lafond-Beaulne s’affranchissent des relations toxiques à coup d’harmonies envoûtantes: Nevermore / You won’t catch me crying / On the kitchen floor / I won’t play along. Mettant en vedette la formation, le clip - en partie réalisé à l’aide d’images quadrascopiques - amplifie ce sentiment de libération.

La tournée nord-américaine de Milk & Bone débute ce jeudi 1er mars à Toronto, et inclut des dates à Ottawa (c’est complet!), à Québec (c’est complet!) et dans plusieurs villes aux États-Unis (Brooklyn, Chicago, Los Angeles, Seattle, etc.). Le tandem reviendra à Montréal présenter son nouveau spectacle le 5 avril dans un Théâtre Corona affichant déjà complet. La formation partira ensuite à la conquête de l’Europe, où elle se produira à 11 reprises dans six pays différents. Toutes les dates de la tournée se retrouvent ci-bas et sur le milknbone.com.

Loïc April dévoile les détails de son premier album et lance Fleur de violence

Après Mes ruines sur tes décombres, un premier single s’étant taillé une place autant sur les ondes des radios universitaires que commerciales, Loïc April rapplique avec un deuxième extrait, Fleur de violence, tiré de son premier album homonyme à paraître le 30 mars via Bonsound. Le lancement aura lieu le même jour à la Casa del Popolo à Montréal.

L’album est disponible en précommande dès maintenant.

Ne trahissant pas son allégeance pour les guitares inventives et les rythmiques surprenantes, Loïc décrit Fleur de violence comme une chanson sur le regret de ne pas avoir su communiquer au moment opportun et les scénarios hypothétiques de ce qui aurait pu se passer. Le vidéoclip qui en découle, réalisé par Philippe Beauséjour (Duchess Says, IDALG, Solids), a été tourné dans une salle tapissée d’amplis. On aperçoit, dans leur propre rôle, les musiciens ayant participé à la création de l’album; Olivier Van Tassel à la basse, Jonathan Charette à la batterie, Denis-Paul Mazerolle à la guitare ainsi que Loïc à la voix et la guitare.

Réalisé par Jonathan Charette (Groenland, Simon Kingsbury), l’album s’est concrétisé au fil des répètes matinales dans un local poussiéreux de l’est de Montréal. Les sonorités indie rock s’y mêlent aux passages shoegaze, post-punk et powerpop. Les textes traitent de solitude, d’anxiété sociale et de désillusion, et empruntent autant au vocabulaire ecclésiastique que mythologique. Philippe B a agi comme mentor lors de leur l’écriture. Déroger au décorum / Mutiner mon mutisme / Épaulé par Perséphone / Je suis parachutiste / J’ai osé espérer des points pour la démarche, chante Loïc sur Des points pour la démarche. La prise de son de l’album a été confiée à Samuel Gemme (Uubbuurruu, Anemone, Jésuslesfilles) du Reelroad Studio et le mixage à Adrian Popovich (We Are Wolves, Solids, Heat).

Dates de spectacles
27/02/18 Montréal, QC // Le Belmont (Première partie de Phoebe Bridgers)
30/03/18 Montréal, QC // Casa del Popolo (Spectacle-lancement d’album)
18-20/05/18 Sainte-Thérèse, QC // Santa Teresa

Les Louanges annonce sa signature chez Bonsound et dévoile Pitou

Bonsound est fier d’annoncer la signature de Les Louanges en gérance, disques et spectacles. Les Louanges, c’est Vincent Roberge pis c’est tout. Multi instrumentiste qui joue un peu de tout en studio et qui s’entoure d’autres musiciens sur scène, Les Louanges a balancé un premier EP, Le Mercure, sur son Bandcamp en 2016 avant de le sortir de façon plus officielle l’année d’après avec une cinquième chanson, Encéphaline. Il a d’ailleurs été récompensé du Prix de la chanson SOCAN pour celle-ci. Finaliste aux Francouvertes (2017) et au Festival International de la Chanson de Granby (2015), l’artiste originaire de Lévis, maintenant établi à Montréal, en a charmé plus d’un avec le slacker rock jazzé de son EP - apaisant et rassembleur, selon Catherine Genest du VOIR - et son timbre de voix singulier.

Aujourd’hui, Les Louanges dévoile Pitou, nouvel extrait plutôt funk, au ton plus léger, à mi-chemin entre Le Mercure et le premier album à paraître cet automne via Bonsound. On y retrouve entre autres Félix Petit (Bellflower) à la co-production et William Côté aux percussions, tandis que Vincent se charge du reste, instruments et voix. L’artiste-producteur s’apprête à entamer un virage vers des sonorités s’apparentant davantage à un chillwave teinté de R&B et de hip-hop. Autant inspiré par des artistes comme Toro y Moi et Washed Out que par le travail de Steve Lacy et Frank Ocean, Les Louanges promet d’explorer à fond cette nouvelle avenue dans ses prochaines compositions.

Le vidéoclip qui accompagne Pitou a été tourné avant même que la chanson soit enregistrée. Le réalisateur Anthony Coveney y accentue le côté ludique et stalker des paroles en nous présentant un Truman Show tordu en sol montréalais.